• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de cettegrenouilleci

sur Où vont les lambertistes ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 6 décembre 10:51

@Jean Dugenêt

Bonjour Jean

Quelle que soit l’option que choisira Macron, ou que les évènements imposeront, l’issue restera incertaine .

L’UPR est la seule organisation politique à proposer des solutions rationnelles, conformes aux intérêts de la nation, permettant de satisfaire réellement, durablement les Revendications Populaires portées par les gilets jaunes.

Le pouvoir a choisi de ne pas satisfaire ces revendications et agite la menace de la répression en rejetant la responsabilité des troubles à l’ordre public sur les manifestants, les syndicats,les partis politiques

.Macron et ses affidés et, surtout, ses commanditaires de l’oligarchie ont choisi l’affrontement.

On peut donc s’attendre à voir une pluie de casseurs mettre la pagaille et le chaos dans les manifestations organisées, des pillages, des incendies, et pire encore. Le recours à des attentats meurtriers n’est pas exclus. Bref, tout ce qui justifierait la remise en place de l’état d’urgence ou la confiscation de tous les pouvoirs par Macron, une option que permet la constitution et qu’on ne peut écarter.

Dans tous les cas de figure, compte tenu de l’état affligeant du paysage politique national dont les protagonistes, à part l’UPR et quelques personnalités, ne proposent aucune solution raisonnable puisqu’ils soutiennent tous le maintien de la France dans le piège de l’Union Européenne, l’issue sera incertaine et la bataille sera très compliquée.

Les forces qui se sont levées doivent garder la tête froide et faire preuve de prudence, de circonspection, d’ingéniosité tout en accentuant l’affirmation de leur détermination à obtenir la satisfaction de leurs revendications.

Concernant la nécessité de forger une nouvelle avant-garde politique de la classe ouvrière, je pense comme-toi que cette avant-garde ouvrière à toute sa place à l’UPR puisque les intérêts qu’elle porte se confondent très largement avec ceux de la nation.

Seul un rassemblement populaire majoritaire pourra imposer le rétablissement de notre indépendance nationale avec la sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan et les transformations économiques prévues par le programme de l’UPR, à l’image de celui du Conseil National de la Résistance, pour redonner à la nation le contrôle des leviers économiques qui lui permettront de piloter efficacement le redressement de notre économie.

Il serait illusoire d’imaginer que ce grand rassemblement populaire majoritaire puisse se concrétiser et atteindre ses objectifs sans la participation active, déterminée, consciente, organisée, des bataillons de la classe ouvrière.

Cela implique nécessairement la re-construction d’une organisation politique avant-gardiste autonome de la classe ouvrière, cette dernière étant l’atout maître des forces du rétablissement de nos valeurs républicaines, de notre indépendance nationale, du bon fonctionnement de notre économie, de la satisfaction des revendications populaires et de leur défense pied à pied.

L’avant-garde politique de la classe ouvrière doit exister et se développer en dehors de l’UPR pour occuper la place qui lui revient au sein de l’ensemble des forces qui se rassemblent dans l’UPR, autour de François Asselineau.

Bonne journée à toi et à tous.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès