• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de osiris

sur Les femmes, grandes oubliées de la toponymie parisienne


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

osiris 6 décembre 20:35

@Fergus

 la violence des femmes s’exerce de manière plus différente ,plus sournoise ,plus traitre ,par le mensonge et le faux témoignage , et non moins violente et même pire que celle des hommes quant au résultat.

 L’affaire Catherine Sauvage qui a tué son mari de sang froid et dans le dos l’illustre parfaitement et avec l’aide des merdias on a présenté la Sauvage comme un e pauvre victime innocente et le mari comme un monstre qui battait sa femme ,en fait c’est tout le contraire ,(elle avait un caractère dominateur et était chasseur)) Le mari voulait quitter sa femme et en accord avec son fils. La mère pleine de haine a monté un scénario avec la complicité de ses filles pour assassiner son mari et ensuite son fils qui a pris parti pour le mari et prêt à témoigner en faveur de son père .Voilà la macabre vérité autre que la vérité officielle des merdias , deux jurys populaires ont condamné Catherine Sauvage comme criminelle .Mais voilà ,les hordes féministe s hystériques avec l’aide des merdias ont réussi à la faire sortir de prison en s’appuyant sur la faiblesse de François Hollande surnommé Flamby pas pour rien.

 Un autre exemple de la sournoiserie et d e la traitrise des femmes ,c’était au cours du génocide rwandais. Une femme hutue a attendu que son mari tutsi lui tourne le dos pour le poignarder en toute traitrise ,alors que le mari aimait sa femme et se s enfants et jamais l’idée de faire le moindre mal à sa femme l’aurait effleuré .


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès