• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Arogavox

sur Savoir croire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arogavox 15 décembre 2018 22:29

 « Si vous refusez le fait que vous croyez ou ayez la possibilité d’avoir tort, alors vous vous refermez sur vous-même. L’obsession du succès de l’ego s’oppose à l’entendement de ce Monde.
La Raison partagée enchante les hommes car elle peut les relier positivement dans le vrai. »


Un modeste angle de lecture de ceci passe par ce questionnement :

 le raisonnement humain est-il réduit aux capacités théoriques d’une « machine de Turing » ? ... jonglant avec des postulats « vrais » ou « faux » selon la logique binaire.

 ... ou bien la faculté de penser humaine inclue-t-elle aussi des vertus associées aux « qubits » des calculateurs quantique ? ... avec des superpositions d’états ; des éléments de conscience floue, entre le vrai et le faux, des phénomènes d’intrication impactant ces éléments ?


 Un a priori intuitif ne laisse-t-il pas envisager que les décisions de la vie courante sont presque toujours réalisées à partir de spéculations combinant des postulats (croyances ?) qu’il est la plupart du temps impossible de décréter vrais dans un absolu.

 (exemple : demain matin, j’irai marcher.  ?

 il faut que demain se produise : foi dans l’invariabilité de certains principes physiques ;

il faut aussi que demain je sois encore vivant : foi en ma bonne étoile ; etc ...) 

 La capacité du vivant à élaborer des pensées pertinentes n’est-elle pas avant tout une capacité à brasser non pas des monades (vrai/faux) de l’ordinateur classique, mais plutôt des incertitudes et des abstractions-foi ?


D’où en tous cas la pertinence d’une conscience de la nécessité vitale d’une foi-humilité évitant de trop ignorer ses ignorances



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès