• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Et au final, les Kurdes paient l'addition...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 22 décembre 2018 11:29

Il y a une dissonance évidente (« fake news ») entre ce que nous rapportent les médias « occidentaux », et les avis de la majorité des Kurdes syriens. Les occidentaux ont la fâcheuse tendance à assimiler tous les Kurdes au projet du clan Barzani (irakien). Or, de nombreux Kurdes sont opposés à la création d’un pseudo-Kurdistan dirigé par le clan Barzani.

Le YPG proclame la conscription obligatoire des réfugiés kurdes syriens

24 novembre 2015

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé que le Gouvernement régional du Kurdistan irakien se joignait aux forces françaises et britanniques pour libérer Rakka (Syrie) de Daesh.

Après l’annexion de Kirkouk (juin 2014), puis celle des Mounts Sinjar (novembre 2015), l’objectif est d’annexer Rakka, puis de poursuivre vers l’Ouest et de proclamer un Kurdistan indépendant à cheval sur l’Irak et la Syrie.

Les « Forces démocratiques de Syrie », pseudo-parti politique créé par les puissances coloniales (France, Israël, Royaume-Uni) pour masquer le YPD (Kurdes de Syrie), ont décrété la conscription obligatoire des jeunes de 18 à 30 ans. De nombreux Kurdes, opposés à la création d’un pseudo-Kurdistan dirigé par le clan Barzani, fuient les camps de réfugiés en Irak et en Turquie pour ne pas être contraints de se battre pour ce projet.

Rappelons que, jusqu’en octobre 2015, les Kurdes étaient divisés en deux groupes irréconciliables, d’un côté le clan Barzani (dont les principaux leaders sont publiquement membres du Mossad), de l’autre le PKK turc et le YPG syrien (liés à la Syrie et à la Russie).

http://www.voltairenet.org/article189398.html


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès