• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de popov

sur Pourquoi l'Occident ne peut pas digérer les Russes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

popov 7 janvier 12:08

@roman_garev

Merci pour cet article de Vltchek et meilleurs vœux pour 2019

Pendant la guerre froide, on entendait souvent des gens dire avec le sourire en coins de ceux qui pensent faire un bon mot : « on vit beaucoup mieux dans l’enfer capitaliste que dans le paradis soviétique ».

Les gens vivaient effectivement plus confortablement en Europe occidentale et en Amérique du Nord que dans l’URSS. Ce que les gens oubliaient, c’est que le monde dit « libre » comprenait aussi l’Amérique Latine, l’Afrique et une grande partie de l’Asie où la vie était misérable pour le plus grand nombre. Si on avait fait la moyenne du niveau de vie dans ce « monde libre », je ne suis pas sûr qu’il était meilleur que dans l’Union Soviétique et ses pays satellites.

Une autre chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que les avancées sociales observées en Europe Occidentale après la seconde guerre mondiale étaient dues en grande partie à la « menace » soviétique. Le patronat avait tellement la frousse de voir les travailleurs se tourner en masse vers les divers PC, qu’ils leur ont consenti une part plus grande du gâteau. Maintenant que l’URSS n’est plus, on voit le patronat essayer, avec succès, de reprendre cette part du gâteau.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès