• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de eric

sur Pourquoi l'Occident ne peut pas digérer les Russes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 7 janvier 14:19

« Même » la propagande officielle du Gouvernement russe ne va pas aussi loin dans la simplification, la caricature. Toute l’histoire de la Russie est celle de « l’unification des terres russes ». Toutes les anciennes républiques soviétiques devenues independantes, sont des ex terres colonisées. En Tchétchénie, un siècle de guerres ou à chaque fois, cela cesse en gros quand il n’y a plus d’hommes en âge de combattre vivants. Cela reprend quand les enfants ont grandis. En Abkhazie, un tiers de massacrés, un tiers qui fuit en Turquie, au proche Orient. Un tiers qui « décide spontanément » de se convertir à la sainte orthodoxie et de se soumettre à la Russie. En Pologne, le projet affiché c’était d’éradiquer langue polonaise et catholicisme. Les éléments de démographie donné ici sont du même acabit. Un grand n’importe quoi. La catastrophe a tellement commencé sous le socialisme que c’est même cela qui a permis a Todd, au début des années 70 de prévoir l’effondrement de ce dernier. Il y a des tas de choses positives et négatives en Russie. Plein de spécificités passionnantes. C’est essentiellement, comme dirait le Général de Gaulle, un pays de race blanche, de culture Gréco latine et de religion judeo chrétienne. Il y a plus en commun entre un Italien et un russe, qu’entre un français et un finlandais. Les tenants d’une Russie asiatique, devrait voir comme les russes se sentent proche des Chinois ou des Bulgares. Qui connait les films de Kusturitza, voit que certains aspects slaves dont partagés par des tas de peuple hors Russie. Bref, un machin de plus dans la très longue série des articles super pro ou anti russe, fondés sur une profonde méconnaissance de de pays....


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès