• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Ecométa

sur Le « pognon de dingue » des autoroutes : au secours l'Etat veut revenir !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ecométa Ecométa 11 janvier 11:00

14,6 milliards de dividendes distribués

Les sept concessionnaires historiques ont distribué 14,6 milliards d’euros de dividendes depuis 2006 à leurs actionnaires, soit plus que le montant de leurs bénéfices nets sur la période (136% de ce résultat net, exactement, contre seulement 56% entre 2003 et 2005).

Depuis la privatisation, les SCA privilégient l’endettement à l’autofinancement pour leurs nouveaux investissements. Et les actionnaires d’ASF et d’APPR se sont votés des dividendes exceptionnels pour rembourser l’argent emprunté pour racheter les réseaux lors de leur privatisation

Le prix de vente au concessionnaires avait été réduit de 10 milliards


Rentabilité maximale

Pour rentabiliser leur investissement, les sociétés d’autoroutes vont actionner trois leviers.

Premier levier : réduire les effectifs par l’automatisation
Ils étaient environ 20 000 avant la privatisation, désormais 14 000, soit une petre de 6 000 salariés, 30% de la masse salariale.

Second levier : travailler en circuit fermé lorsqu’il faut entretenir le réseau autoroutier. Ce réseau mature et de bonne qualité a besoin d’investissements. L’Autorité de la concurrence constate que les grands groupes Vinci et Eiffage font appel à leurs filiales pour réaliser ces travaux.

Dernier levier : agir sur le tarif des péages. On sait ce qu’il en est 2 % l’an ; bien plus que l’inflation.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès