• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Keim

sur Que faire face à la dette ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Keim Jean Keim 11 janvier 19:21

X@pipiou

Alors il y qq. chose qui nous échappe à tous les deux.

Au sujet des fréquences louées, elles sont le résultat d’une technologie ce qui dans notre monde actuel doit rapporter un profit.

Tout le monde peut prêter de l’argent ou toutes autres choses tangibles, je peux donc prêter p. ex. 500 € en billets de 50 €, comme je peux prêter ma brouette, avec ou sans intérêts, mais non tout le monde ne peut pas prêter de l’argent fictif, virtuel, scripturaire, créé ex nihilo à partir d’un clavier d’ordinateur, c’est un privilège exclusivement réservé à des « intérêts privés », si vous tentez de le faire, « ils » seront très méchants avec vous.

Ou alors vous êtes un banquier, qui lui prête de l’argent, beaucoup plus qu’il n’en a dans son coffre, d’ailleurs dedans il n’y pratiquement pas d’espèces, alors lui-même emprunte un cran au-dessus, et ainsi de niveau en niveau on arrive enfin à ceux qui créent de l’argent virtuel pour répondre aux demandes de prêts, mais ce cirque n’est que de la poudre aux yeux, il n’y a finalement qu’une banque que se décline en de nombreuses enseignes que l’on peut voir dans nos villes respectives, elles appartiennent en fait à qq. uns que faute de mieux nous appèlerons la Finance.

Au sujet du billet de x €, il a exactement la valeur que nous lui accordons, c’est ce que les économistes appelle de la monnaie fiduciaire, et parfois il faut une brouette pour emmener l’argent avec soi pour acheter une baguette de pain.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès