• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Forte mobilisation populaire et de gouvernements du monde entier pour la prise de fonctions du président Nicolas Maduro


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 16 janvier 12:53

J’ai bien ri de voir le portrait de Bolivar, brandi par des partisans d’une dictature qui ne s’assume même pas.

=======================
@McGurk

Peut-on parler de dictature quand ceux qui exercent le pouvoir sont eux-mêmes issus du peuple ? J’ai entendu dire que le pauvre Nicolas Maduro n’était pas passé par ce que nous appellerions les grandes écoles : il conduisait des autobus (un à la fois) et quand on fait ce métier, on roule sur des pavés ; au mieux sur du bitume, jamais sur l’or. Bref, la dictature du prolétariat ne saurait être une dictature.

Dois-je vous rappeler que la dictature du prolétariat, en Russie, a produit des merveilles, en matière de justice sociale, que c’est la même chose aujourd’hui encore à Cuba où le régime est obligé de demander à quelques familles proches du pouvoir de se sacrifier pour promouvoir une ostentation d’opulence afin que le peuple puisse avoir sous les yeux un idéal de richesse auquel s’identifier. Il peut ainsi se faire une idée plus précise de ce que sera sa propre condition lorsque le communisme, à la fin des temps, sera enfin réalisé. Sans se rappel constant et nécessaire, il pourrait finir par croire que sa situation est sans issue.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès