• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Visite provocatrice et intentions iraniennes hostiles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 9 février 12:38

à l’auteur,

Je me proposais de relever quelques phrases de votre article qui soulignent les incohérences dans les déclarations et le comportement du régime des mollahs, mais il y en a trop : c’est à une sorte de folie qu’on est confronté, la même que celle d’un Adolf Hitler à la veille du plan Barbarossa, et on sait très bien à quoi, finalement, ça l’aura conduit.

J’étais hier à la manifestation organisée à Paris par la résistance iranienne. Tout le monde était à peu près persuadé que l’année du quarantième anniversaire de la « révolution » serait celle, aussi de la disparition de la dictature des ayatollahs.

Ce qui est consternant, c’est le soutien, indéfectible jusqu’à ce jour, d’une Europe démocratique à l’un des régimes les plus pourris que l’histoire ait connus. Il y avait peu de monde à la manifestation : les Iraniens de Paris, mais très peu de Français. C’est qu’on ne sait à peu près rien ici de ce qui se passe en Iran, et d’une sourde agitation permanente jusque dans les petites villes les plus éloignées de Téhéran. Tout ce qu’on montre à la télé, c’est les sourires complices qu’échange avec Zarif, dans les conférences internationales, une Fédérica Mogherini, plus idiote encore que la pauvre anglaise qui l’avait précédée à ce poste.

Comme je l’avais remarqué bien avant une intervention d’un maire de la banlieue à la tribune, on rappelle l’ambassadeur de la France en Italie pour quelques insanités peu diplomatiques proférées par des responsables politiques, mais on protège l’Iran et ses mafias terroristes quand ce pays prépare activement, grâce au financement permis dès les accords de Vienne par la levée des sanctions, ses missiles intercontinentaux bientôt nucléarisables. Sans le soutien criminel de l’Europe, ce régime serait déjà tombé.

On trouvera bien évidemment, à la suite de cet article, pas mal de défenseurs de l’islamo-nazisme iranien. Les mêmes qui justifient un Maduro et que fascine la violence des systèmes les plus totalitaires.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès