• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Christian Labrune

sur Houellebecq Sérotonine : la scène de rencontre...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 14 février 18:16

L’amour paraît ainsi comme une évidence, un absolu : on peut noter la sobriété de cette scène, dans le vocabulaire, aucune effusion, aucun trouble émotionnel, mais une grande complicité qui unit déjà les personnages.

===================================

@Rosemar

Je déteste le roman ; j’ai toujours eu néanmoins une espèce de préjugé favorable concernant ceux de Michel Houellebecq. Je suis donc d’autant plus surpris, cette fois, qu’il puisse avoir trempé sa plume dans de l’eau de rose : ça ne lui ressemble guère. J’ose espérer qu’après cette rencontre qui pourrait rappeler celle de Madame Arnoux, ça se terminera d’une manière encore plus férocement désespérante que L’éducation sentimentale !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès