• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de velosolex

sur Svetlana Alexievitch, Paul Auster : Préférez-vous les histoires vraies ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 18 février 2019 11:23

@JL
Avec sa « madame Bovary c’est moi » Flaubert en une ellipse élégante résume la question.
Il a écrit tout de même un roman de voyage, ce merveilleux « voyage par les monts et les plaines », qui est un résumé de celui qu’il fit avec Maxime du Camp en Bretagne, tous deux en leurs jeunes années. Comme tous les écrits de voyage, c’est évidemment plein de partis pris, donc de mensonges, la vérité n’étant pas du ressort des conteurs, mais des géomètres.
Rien de tels pourtant que les récits de voyage, pour révéler les hommes à eux mêmes, leurs clichés, leurs limites, et les vues de l’esprit de l’époque.
Mais les romans n’échappent pas à la règle, à ceci prêt que l’auteur ne rencontre la contradiction que s’il la crée, de façon fictive, au travers de ces personnages. Les récits de vie ont cette force brute du témoignage, et suscitent des images en rapport chez le lecteur. Même si celui ci reconnait un mérite à un bon romancier, l’histoire vécue à une âpreté en elle, qui grandit le récit, au moins dans la tête de celui qui la lit, et participe à son succès. Ca peut être une grosse ficelle, pratique pour pousser au cul des écrits qui sans cette appellation non contrôlée, ne tiendraient pas debout à l’édition. Le récit de l’aventurier, depuis Jack London revenant du Klondike fait toujours recette, et certains parviennent même à changer la boue en filon d’or


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès