• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de McGurk

sur Gilets Jaunes : de l'incohérence démocratique à l'essoufflement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

McGurk McGurk 6 mars 18:00

Cet article, sous ses prétendues analyses, est complètement faux.

Ces gens qui défilent sont seulement la partie émergée de ceux qui arrivent difficilement/n’arrivent pas à s’en sortir. La plupart ne manifestent pas parce qu’ils sont lassés par cette politique agressive et contre-productive, de l’impunité des élites qui se permettent toutes les frasques possibles, par peur de représailles (réelles) qui leur feraient perdre leur emploi.

N’importe quelle personne honnête souscrit aux revendications principales (et là je ne parle pas du RIC mais des thèmes généraux évoqués) de ce mouvement courageux qui ose affronter une police qui a complètement lâché la bride.

Les médias montrent ce qu’ils veulent bien nous montrer et ne sont plus objectifs depuis qu’ils se sont massivement rangés derrière le gouvernement qui adore insulter, mépriser et menacer les Français (ainsi que leurs libertés fondamentales). On arrive même à faire des raccourcis totalement honteux en les qualifiant de casseurs, fachos, antisémites, etc. Tout y va, c’est permis c’est de la télé.

Pour ce Monsieur, les choses fondamentales sont « très minoritaires »...encore un qui n’a absolument rien compris à la situation car ces « choses très minoritaires » sont le fondement même de ce qui ne va pas en France et donc de la grogne des manifestants.

Le mouvement s’essouffle-t-il ? Peut-être, peut-être pas, les informations à ce sujet sont très contradictoires. Néanmoins, cette contestation n’est que la première phase d’une grogne qui ne fera que s’amplifier jusqu’à nous péter au nez. Et lorsque ça pètera, ça sera la guerre civile.

Et pour information, personne ne se contente de ce que vous appelez « l’ordre établi ». On le subit parce qu’il n’y a aucun moyen d’y échapper car les possibilités de le changer sont totalement bridées.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès