• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Arthur S

sur Au détour d'une ruelle, à la table d'un restaurant du vieux Chalon, j'ai retrouvé le calme mystique des temps historiques anciens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Docteur Faustroll Arthur S 12 mars 2019 11:28

Les Esséniens ne sont que les passeurs du bouddhisme en Europe.

Dans un édit du troisième siècle avant notre ère, l’empereur indien Ashoka affirmait avoir envoyé des émissaires pour transmettre sa doctrine morale du « Dharma » dans les royaumes situés à l’ouest de son empire, de la Bactriane jusqu’au bassin méditerranéen.

Cet édit mentionne des souverains de l’époque hellénistique, héritiers des conquêtes d’Alexandre le Grand : Antiochos II, Ptolémée II, Antigone II, Gonatas, Magas de Cyrène et Alexandre II d’Épire :

« Maintenant, c’est la conquête par le Dharma que l’Aimé-des-Dieux (Ashoka) considère comme la meilleure conquête. Et celle-ci (la conquête par le Dharma) a été gagnée ici, sur les frontières, et même à 600 lieues d’ici, là où règne le roi Antiochos, et au-delà où règnent les quatre rois Ptolémée, Antigone, Magas et Alexandre, de même au sud, où vivent les Cholas, les Pandyas, et aussi loin que Tamraparni. »

On ne sait pas quelle a été l’influence de ces émissaires sur le monde grec. Certains spécialistes pensent que des communautés bouddhistes ont émergé à partir du règne d’Ashoka, notamment à Alexandrie (cette communauté étant mentionnée quatre siècles plus tard par Clément d’Alexandrie). Les Esséniens de Palestine et les Thérapeutes d’Alexandrie seraient des communautés fondées sur le modèle du monasticisme bouddhique.

Pour André Dupont-Sommer, "C’est l’Inde qui serait, selon nous, au départ de ce vaste courant monastique qui brilla d’un vif éclat durant environ trois siècles dans le judaïsme même". Selon lui, cette influence serait même contributrice de l’émergence du christianisme : "Ainsi s’était préparé le terrain où prit naissance le Christianisme, cette secte d’origine juive, essénienne ou essénisante, qui devait si vite et si puissamment conquérir une très grande partie du monde."

lien


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès