• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de REMY Ronald

sur Le contre-projet de société proposé « En Marge »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

REMY Ronald REMY Ronald 14 mars 13:22

@Eric F
Bonjour.
cela aurait été une liste à la Prévert si j’avais énumérer nos 14 points au lieu de 8 (notamment un meilleur projet de service national militaire ou civil, capable d’être une seconde chance pour les 160.000 jeunes qui sortent chaque année de l’éducation nationale sans diplôme, capable d’être utile voire rentable socialement, économiquement et écologiquement« pour la Nation. Un service à géométrie variable allant de 3 mois (minimum) à trois ans en fonction des technicités et des responsabilités choisies par chaque appelé).
.
La ventilation sous le futur »grand bouclier des prélèvements obligatoires" ?
Ce sont les partenaires sociaux et les législateurs qui amélioreront le dispositif, sans qu’aucun citoyen ne soit écorché vif par un excès cumulé d’impôts, taxes et charges.
.
Comment s’assurer que les financiers ne placeront alors pas à l’étranger ? demandez-vous.
Je n’ai pas envie de polémiquer sur les solutions de type « maduriste », « trotskyste », « maoïste », « polpotiste », ou autre système policier confiscatoire ou de contrôle des changes dont la capacité d’imagination humaine fait frémir (pas uniquement à F.I.)
.
Je préfère conseiller aux investisseurs de comparer
=> la rentabilité des placements dans l’économie virtuelle (rentable à court terme mais catastrophique lors des éclatement des bulles spéculatives) et
=> la rentabilité plus solide et crédible des placements dans l’économie réelle (surtout dopée par les recettes de la « mini taxe sociétale » dans les secteurs stratégiques, les nouvelles technologies, la recherche et les emplois à grande valeur ajoutée rentable à l’export).
.
Je rajouterai aussi ce que j’ai souvent dit à des épargnants :
« Ce qui est à première vue valable pour un individu ne l’est pas toujours au niveau de la collectivité, avec risque d’aveugle panurgisme collectif vers les ravins ».
La précédente crise dite des « subprime » l’a démontré.
La future inévitable crise des produits spéculatifs dit « dérivés » le prouvera à nouveau.
Pour faire court, j’aime bien aussi rajouter :
« Un peuple ne s’habille pas avec des billets, ne se chausse pas avec des billets et ne mange pas des billets ». Quoi que l’on pense et quoi que l’on dise,
1°) la spéculation consiste à arnaquer quelqu’un et
2°) il faut bien produire tous ces biens.
Ou alors tenter d’importer ces biens de l’étranger avec de l’argent planche à billets de type « maduriste » que plus personne n’accepte...
A+
Cordialement.



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès