• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Eric F

sur Le contre-projet de société proposé « En Marge »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eric F Eric F 14 mars 14:35

@REMY Ronald
Tout d’abord merci de répondre, ce qui n’est pas si fréquent par d’autres auteurs d’articles. Je pense que vos propositions découlent de réflexions indépendantes du mouvement des GJ, et couvrent donc différents domaines, parfois très spécifiques (comme la technologie nucléaire, qui relève d’experts très pointus non de notre feeling, le mien par exemple est que la fusion ne sera jamais confinable sans une énergie supérieure à celle générée, mais ce n’est qu’une intuition non une démonstration. Je n’ai aucun avis sur la faisabilité du thorium, j’étais jadis favorable à la surrégénération tuée par vos ex-amis Verts, et par ailleurs je suis favorable à l’hydrogène quand ce sera sécurisé).

Vous cherchez un « compromis » entre la ligne macroniste (on dira eurolibérale pour simplifier) et ceux qui la rejettent absolument. Je suis absolument convaincu que vous êtes quelqu’un de bonne volonté, mais on ne peut marier la carpe et le lapin. Le noeud du problème est le partage des richesses produites par l’économie entre le capital, le travail, et la collectivité. Les GJ considèrent -ainsi qu’une grande partie des citoyens, dont je fais partie- que la part faite aux revenus du capital est disproportionnée, et profite seulement à une petite minorité de possédants (les revenus de l’épargne, pour des ménages moyens, n’étant qu’une faible part de leurs revenus). L’ISF est en quelque sorte un « totem », mais la « flat tax » est une mesure plus emblématique encore, qui exonère les revenus financiers de la « progressivité » de l’impôt et de ce fait profite d’autant plus que la richesse augmente (il y a un article récent sur agoravox sur ce thème)

Je pense pour ma part que les trois mesures sociales et fiscales les plus « fortes » suite au mouvement de contestation seraient
-l’abrogation de la flat tax ;
-l’indexation sur l’inflation de tous les revenus fixés par l’état, dont les retraites, et le point de la fonction publique (pas exclusivement les minima) ;
-la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité.
Et les deux mesures concernant les institutions seraient
-un mode de scrutin plus représentatif pour éviter que l’opposition n’ait d’autre recours que la rue (je penche pour ma part à une proportionnelle par grande circonscription de 2 ou 3 départements),
-l’institution d’un véritable référendum d’initiative citoyenne, sur lequel j’étais initialement sceptique mais qui répond à un besoin de démocratie directement participative.
Cela parait réaliste (on ne changera pas radicalement la nature humaine ni même l’économie mondialisée dans note coin), je me méfie des utopies qui aboutissent au contraire de ce qu’elles visent (en l’occurrence dans la situation actuelle, ce serait un retour de bâton néo-conservateur du « parti de l’ordre »).


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès