• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de REMY Ronald

sur Le contre-projet de société proposé « En Marge »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

REMY Ronald REMY Ronald 14 mars 20:10

@tashrin
Rebonjour.
Votre remarque est logique et fréquente au sein de LaREM et dans les milieux « européïstes conservateur », qui n’aiment pas trop cette idée « d’Europe à la carte ».
Cependant, j’ai répondu qu’elle existe déjà, de fait. Aucune des institutions européennes n’a le même nombre de pays :
Le Conseil de l’Europe (47 membres),
L’union Européenne (28 bientôt 27),
L’espace Schengen
(26 membres) : Le Royaume-Uni et l’Irlande,

membres de l’Union européenne, n’appartiennent pas à l’espace Schengen. La Norvège et l’Islande ne sont pas membres de l’Union européenne mais sont associés à l’espace Schengen. Idem pour les agences européennes déjà lancées : EUROSUR (2013, 18 membres), FRONTEX (2016, 20 membres), etc.
La zone Euro (19 membres -chiffre à la hausse ainsi que le Kosovo et le Monténégro qui ne sont pas membres de l’Union)
.
Les « européïstes critiques » aiment parler de cercles concentriques progressifs. Mais c’est une construction idéologique qui s’est avéré ne pas tenir la route. Les Pays-Bas, membre fondateur de la première communauté à 6 n’ont pas la même approche sur certain dossiers que la France (drogue, fiscalité, défense, etc.). Certains pays récemment adhérents sont bien plus « unionistes » que l’Allemagne, d’autres beaucoup moins. Les opinions publiques varient. Et les actes de certains gouvernements ne sont pas en phase avec leur propre opinion publique.
.
Pour les « européïstes réformateurs », seul le système d’Europe à la carte et d’Agences Européennes autonomes gérées de manière transparente (sous contrôle du Parlement européen et des parlement nationaux concernés) semble finalement pouvoir mettre d’accord l’ensemble des pays :
Pourquoi payer un service dont ils estiment ne pas avoir besoin ? 
Pourquoi des pays n’utilisant pas un service ralentiraient (involontairement ou non) leur fonctionnement ?
.
Les pro BREXIT et pro FREXIT semblent perdre du terrain d’après les derniers sondages. Mais certains commencent à réfléchir à la souplesse et à l’efficacité supposée du système d’Europe des Agences en raison de l’élection de responsables compétents et du contrôle par les Parlements des pays contributeurs financiers.
A+


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès