• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Alina Reyes

sur Simone de Beauvoir, figure de l'imposture qui perdure


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alina Reyes Alina Reyes 15 mars 10:33

@Pale Rider
En fait on se retrouve là devant ce que je dénonçais dans mon article précédent, la non-concordance des actes et de la parole. Ce que vendaient Beauvoir et Sartre, c’était la libération de la femme et de l’homme. Ce qu’ils faisaient, c’était d’abuser de jeunes femmes : tout le contraire de ce qu’ils vendaient.

C’est le problème d’un certain clergé intellectuel (illustré notamment par des architectes comme Le Corbusier ou Aillaud dans mon article précédent) qui comme le clergé catholique prêche la bonne parole alors qu’en fait, sans le dire, de façon cachée, hypocritement, ils abusent les gens.

Nous avons le même problème avec les politiques, et tout particulièrement avec Macron, élu sur un rideau de com’ cachant son incompétence dont nous voyons les résultats : démolition de la France vendue en morceaux et destruction des libertés publiques. Le pire du libéralisme associé au pire de l’étatisme. Nous sommes devenus l’un des pires régimes européens, et encore plus mal lotis que les Américains avec Trump.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès