• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Luc-Laurent Salvador

sur René Girard philosophe politique malgré lui par Jean-Marc Bourdin


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 31 mars 15:10

@Luc-Laurent Salvador
 
1 Où ça ? Ben quand vous écrivez que vous vous foutez de ce que dit Biglino parce que... "la Création telle que racontée dans la Bible est bien ex nihilo. En tous les cas considérée comme telle par les biblistes (juifs, muslims, chrétiens).« Si c’est pas de la croyance mimétique c’est quoi  ?
2 Vous passez votre temps à projeter sur moi. Je ne peux pas vouloir défendre la théologie du péché originel. Je ne la connais pas (contrairement à vous) et elle m’intéresse tellement peu que j’en invente une autre »en logique« à partir d’éléments anthropologiques à ma disposition. Voyez à quel point vous vous égarez.
3 Idem pour faute et erreur. On va pas en faire une tartine. Vous mélangez tout. Faute ne vient pas de culpa. Elle signifie manque ou manquement à un devoir (donc nécessairement en lien avec un engagement de nature sociale) ce que ne véhicule pas a priori l’imperfection non plus que l’erreur mais qu’en fonction des contextes elles peuvent néanmoins impliquer. Une erreur de programmation d’un circuit avionique est une faute dès lors que seule la perfection est admise si des vies humaines sont en jeu.
4 Non, vous êtes psychologue, je vous le concède mais vous ne pouvez pas affirmer que vous l’êtes autant que moi. Vous n’avez pas l’ombre d’une donnée pour étayer cette égalité (qui si elle était prouvable, revêtirait un caractère absolument miraculeux). Notez bien que je me garde pour ma part de tout processus de comparaison. Je ne vise ici que votre prétention infondée à pouvoir affirmer une telle égalité.
5 Non, je n’idôlatre pas l’amour. Pas du tout. Tout au contraire. Je l’ai passé à la moulinette de la pensée, de la théorie, pour le mettre en pièce si vous voulez. Aucune idolâtrie. C’est la pensée, la théorie qui m’y ramènent volens nolens. C’est ça qui est fort. Quand ça résiste. Je déteste comme vous les usages purement mielleux de la notion qui la rendent totalement étrangère à la réalité quotidienne. Malheureusement l’Eglise abuse de cette façon de faire et laisse des fidèles embourbés dans la violence du quotidien tenter de s’en faire une idée quelconque quoique je soupçonne que la plupart y ont renoncé et écoutent ça en pensant que ça n’est pas pour eux, ça n’est pas le moment, etc.
6 Tout a déjà été dit depuis le début ? Vous pensez ça ? Seriez-vous crédule ? Il semble que vous méconnaissiez l’herméneutique. Découvrez-la et vous comprendrez pourquoi les commentaires prennent une telle place relativement aux textes originaux dans lesquels selon vous, »tout a déjà été écrit". Le sens est toujours en devenir. Ce que j’essayais de dire c’est qu’avec l’efficience de l’histoire les sens tellement subtils pour les exégètes du passé sont quasiment devenus des banalités pour nous. Un peu comme l’attraction universelle de Newton, tellement incroyable à son époque et qui va tellement de soi à présent.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès