• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de brunat-celine

sur Venezuela : un pays saboté ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

brunat-celine 3 mai 18:24

Encore les USA derrière ce chaos au Venezuela comme en Syrie, Irak, Libye etc

Les USA et les européens veulent tout simplement remplacer Maduro qui se fait vieux par le jeune capitaliste Juan Guaido et c’est le même procédé qui se déroule actuellement en Algérie

Les USA sont d abord une dictature militaire, payée par Israel, mais aussi pour la conquete des richesses de la planète. L Amérique a envahi 70 pays souverains depuis la dernière guerre mondiale.le Grand Moralisateur n en est pas à une invasion près : c est dans l ADN des cow boys. !!!

Le général Haftar un pion d’Israel et des USA qui va se charger d ’exterminer tous les libyens sous prétexte d’ islamistes avec l’aide des Blackwaters, mercenaires

La Libye s’enfonce dans la guerre civile mais le pompage du pétrole continue

Chems Eddine CHITOUR D’une défense de la patrie à une défense des puits de pétrole

« En terme de préhistoire, on parle de l’âge de pierre, de l’âge du fer, de l’âge du bronze. En survolant toute l’histoire de l’humanité, ne devrait-on pas parler de l’âge du bois, du charbon, du pétrole ou de l’atome ? » Roger Molinier

2011, la Libye était un pays riche et les Libyens avaient le meilleur niveau de vie du continent. Il n’y avait pas de migrants sahéliens qui trouvaient à travailler en Libye. La manne pétrolière a également servi à l’émergence de l’Afrique notamment sur le plan monétaire et des infrastructures. Cependant, Kadhafi, autocrate au pouvoir depuis 1969, dérangeait en interne par l’absence de libertés et le refus de l’alternance. Il dérangeait surtout en externe par le fait que son pays avait d’immenses réserves de pétrole (48 milliards de barils, 4 fois celles de l’Algérie) et de gaz du même ordre. Mais aussi les promesses du gaz et de pétrole de schiste en grande quantité et ceci aux portes de l’Europe.

La tentation occidentale était (est) forte. Une coalition hétéroclite (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France) se constitua sur la base d’une résolution votée à la hussarde. Avec le sésame interprété par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis comme un permis de tuer, elle a commencé à démolir méthodiquement la Libye. Kadhafi connaîtra un sort atroce. Un jour la vérité éclatera sur le déroulement de cet assassinat. Le rôle trouble de Bernard-Henry Levy sera alors connu. « We came, we saw, he died. » « Je suis venu, j’ai vu, il est mort », s’est exclamée Hillary Clinton parodiant César « Veni, Vidi, Vici », venue en Libye après la mort de Kadhafi. Nous saurons enfin, pourquoi l’acharnement ; la situation actuelle aurait pu durer mille ans tant que le pétrole aurait coulé. L’hypocrisie de la communauté occidentale, et même de la Russie, est que rien ne doit changer ; le fait qu’on parle d’une quarantaine de morts alors que le problème est ailleurs.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès