• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jonas

sur « L'art contemporain français est vu comme un peu en retard »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 11 mai 16:01

L’art contemporain est une mascarade reprise de ce que l’on appelait au XIXème siècle les « arts incohérents », un courant artistique humoristique qui s’amusait à peindre n’importe quoi et à déclamer que c’était une oeuvre d’art.
Bien entendu, tout était pris au second degré, le monochrome noir de 1882 de Paul Bilhaud faisait rire tout le monde avec des titres comme : « combat de nègres pendant la nuit », le blanc : « Première communion de jeunes filles chlorotiques par un temps de neige ».
En 1884 Alphonse Allais présentera un morceau d’étoffe rouge : « Récolte de la tomate sur le bord de la mer rouge par des cardinaux apoplectiques. »
Eugène Bataille fera une Mona Lisa fumant une pipe en 1887, bien avant que Marcel Duchamp n’exploite le tableau en « ready-made », son fameux LHOOQ (un calembour digne des arts incohérents).

Aujourd’hui cette farce monumentale est reprise et exploitée très sérieusement par les oligarques mondialistes en tant que véritables « oeuvres », effacer, détruire le monde ancien, sa culture, son identité et son patrimoine afin de créer un monde nouveau, du consumérisme, du multiculturalisme et cosmopolitisme. Les monochromes de Malévitch sont estimés à plusieurs millions de dollars.

Ces débilités vendues à coup de millions de dollars, servent en partie à blanchir de l’argent, et à financer des milliardaires avec l’argent du contribuable.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès