• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Le « Poilu », un violoncelle dans l'enfer de 14-18


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 16 mai 20:54

@ Surya

Je viens de lire votre très touchant texte sur l’inconnu du 17e arrondissement et les réflexions que cette rencontre, alliée à celle de l’adolescent du bus, a fait naître en vous.
Je comprends d’autant mieux votre quête de témoignages que j’éprouve moi aussi la nécessité de rester lié par ce moyen à des événements monstrueux qui n’auraient jamais dû se produire dans une société civilisée mais qui, hélas ! se perpétuent en d’autres temps et d’autres lieux.
A cet égard, les négations et l’ignorance des génocides sont, pour les familles de ceux qui les ont subis de terribles souffrances que notre sympathie est malheureusement impuissante à soulager. Mais au moins peut-on leur témoigner que les victimes de ces tragédies ne sont pas oubliées de tous.
Le Musée de la Shoah est terriblement éprouvant. Mais le visiter tôt ou tard est une forme de devoir que chacun devrait s’imposer.
Je n’ai jamais lu le livre d’Ida Grinspan. Grâce à vous, je m’engage à le lire prochainement.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès