• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Legestr glaz

sur Elections européennes : pour une prise de position plus claire des candidats sur les enjeux fondamentaux


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 18 mai 06:51

Je lis sous la plume de l’auteur : « Vient enfin la question du comment y parvenir. Il est probable que cela ne pourrait se faire qu’avec une volonté farouche du chef de l’Etat, associée à une stratégie appropriée de constitution de groupe(s) parlementaire(s) favorable(s) à ce projet au sein du futur Parlement. Toute autre approche plus ‘timorée’ sera classée sans suite. »


Que viendraient faire des « groupes parlementaires » dans la « renégociation des traités » ? Ni le Parlement européen, ni les groupes parlementaires, n’ont leur mot à dire sur le changement des traités ! Ce n’est pas en leur pouvoir ! Ce n’est pas dans leurs prérogatives ! Comment faut-il le dire pour que cela soit compris ? Pourquoi ne pas demander aussi son avis au Pape François, aussi compétent en la matière que le Parlement européen !

L’auteur écrit aussi : « Or chacun reconnaît que les questions européennes sont très complexes et insuffisamment maîtrisées par les non spécialistes dont font partie les électeurs. » Sur ce point je peux être d’accord avec lui : il ne maitrise suffisamment pas les questions européennes pour écrire ce qu’il vient de faire !


Les traités se modifient à « l’unanimité »des Etats membres . Voici un article qui relate « comment » il faut procéder pour « initier » le changement d’un « article » d’un traité. Pas tout le traité, un seul article ! 


Conclusion. Les traités sont devenus auto-bloquants, il est aujourd’hui impossible de les modifier ! C’est une vaste rigolade d’aborder ce sujet, c’est prendre les gens pour des imbéciles.

La « rénégociation des traités, fantasme ou réalité » ?

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-renegociation-des-traites-182990


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès