• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pascal L

sur Du bitcoin dans l'assurance-vie : dernière folie macronienne


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 21 mai 22:13

@Intru
Le « lightning Network » est astucieux, mais ne supprime par les coûts de transactions à l’ouverture et à la fermeture du canal et ne s’adapte bien qu’aux micro-transactions. Il semble qu’il ne soit pas adapté à l’achat d’une voiture par exemple, car il oblige tous les nœuds par où transite la transaction d’avoir un cautionnement de même niveau et je n’imagine pas que les clients acceptent de laisser une caution élevée inutilisable. La fermeture du canal peut se faire sans l’aval d’un des deux partenaires qui ne sera peut-être pas très heureux de supporter inopinément les frais de transaction en sortie.
Je me demande tout de même si ce système ne pourrait pas être adapté à des micro-transactions avec des monnaies classiques. 

«  la vaste majorité du premier MILLION de bitcoin miné n’a jamais été touché » Il est intouchable, car ce serait un mauvais signal envoyé au marché. Ce n’est peut-être pas dans le premier million qu’il faut chercher.

« Le prix de l’or ne vient pas de la richesse qu’il crée » L’or ne créée pas de richesse, il est la richesse. Sa valeur vient de la demande d’or dans le monde indépendamment de son utilisation monétaire. Il est utilisé en bijouterie ou en électronique. Tant que l’humanité aura besoin de bijoux et qu’il restera rare, son prix ne baissera pas. Tout le monde peut aussi chercher de l’or dans la nature et les monnaies basées sur l’or s’apparentent au troc. Un billet, c’est une créance sur une parcelle d’or dans un coffre de banque.

« Tout l’intêret des cryptomonnaies c’est qu’elles n’ont pas besoin de contrepartie puisque leur quantité est limitée »
La valeur est basée sur la confiance que cette quantité ne variera pas, ce qui est hautement probable, mais surtout que la demande augmentera et c’est plus difficile à croire. Si on vent du bitcoin pour acheter de l’Ethereum, le bitcoin va baisser alors que l’Ethereum va augmenter. Le problème n’est pas lié à l’augmentation du nombre de bitcoins, mais plutôt à l’explosion de l’offre globale de crypto-monnaies, ce qui est une forme de concurrence. Finalement le nombre de bitcoins peut devenir supérieur à la demande.
Sachant qu’il n’y a pas de contrepartie, le prix du Bitcoin va tendre alors vers 0. Dans une monnaie basée sur l’or, le client sait qu’il peut toujours demander de remplacer ses billets par des pièces d’or (dans la limite de ce qu’il reste dans les réserves tout de même) et cela maintient un prix plancher pour la monnaie, fonction des réserves. Pour l’Euro, le garde-fou est dans la confiance que les dettes seront remboursées un jour et que, si nécessaire, l’Etat relèvera ses impôts pour récupérer la richesse des contribuables et rembourser ses dettes. Une monnaie sans contrepartie n’est que du vent. La confiance n’est pas une valeur stable. Ce qui est amusant, c’est que les billets en Euro imprimés par la banque centrale n’on aucune contrepartie et donc, n’ont pas de valeur. Ce sont les banques commerciales qui créent la valeur de l’Euro en prêtant. Les billets qui servent de caution dans les coffres des banques commerciales n’ont tellement plus de valeur qu’ils ne peuvent même plus circuler. Ce sont des billets de 500€ qui ne sont plus acceptés dans les commerces et les banques. Tout le monde fait semblant....


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès