• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Florian LeBaroudeur

sur Rejet de la démocratie représentative en Algérie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 5 juin 19:55

La crise algérienne est avant une conséquence de la crise pétrolière qui a finit par rattraper le régime. 

2 facteurs sont à signaler depuis 2014 :

_La dégringolade des prix du baril au niveau international

_Le pic de production au niveau national

Le pays est donc rattrapé à son tour par la baisse de la rente issue des hydrocarbures qui avait jusqu’à présent permis de maintenir la paix sociale.

https://www.youtube.com/watch?v=6w1HPGqIAoo

Ce qu’on appelle démocratie dans la sphère Occidental dépend de la croissance et de l’abondance des ressources de base nécessaire au développement matériel du bien-être.

Il donc inconcevable que la rarification du « sang de l’économie » ne permette une quelconque amélioration des conditions de vie que ça soit pour les algériens ou pour d’autres. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès