• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Sparker

sur La crise à la France Insoumise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sparker Sparker 11 juin 13:35

Bonjour Elliot,

Bon la FI à perdu son électorat, car celui-ci qui est en grande partie non politisé et n’a pas entendu de parole qui lui à attiré l’oreille comme en 2017 et il est retourné à l’abstention, d’autres « classes » ont désertés aussi.

Il faut comprendre ça car c’est somme toute assez simple. Le programme s’adressant à la vie de chacun dans ses difficultés ou ses espoirs avait suscité un engouement qui n’était pas politicien, c’était populaire et ça s’adressait aux « gens » à la vie de tous les jours et à l’avenir de leurs enfants. Ceux-ci ont répondu présent et la logique aurait voulu que ça aille en s’amplifiant. (d’autres catégories avait était enthousiasmés par le programme, ingénieur, paysans, etc)

Car ce qu’il s’est passé depuis 2017 et la FI est tombé dans le panneau, à été, pour les pouvoirs en place, de jouer sur la corde JLM et sa réalité égotique car ils savait que c’était le point faible et ça à marché avec l’épisode des perquisitions en apothéose. Tout homme politique pète des câbles, le tout est de le faire discrètement, y’en a même qui picole dur, mais faut être discret. JLM à toujours donné le bâton pour se faire battre... là il a trouvé son maître... à ce jeu il a perdu.

Le but bien sur et de détourner du programme et de l’avenir qu’il promettait car populaire et s’adressant à la réalité du grand nombre face à la minorité bourgeoise qui tire les ficelles en personnalisant le débat, piège pour politicien.

La campagne, sans intérêt directement populaire, des européennes n’a pas mobilisé. Les « gens » sont retournés à l’indifférence face au fait politique.

L’autre point bien sur se situe à l’intérieur de la FI. Ces histoires de démocratie dont se gorgent les bons « militants démocrates » tombant là encore sur la gueule de JLM le dictateur sont un concours d’influences.

A la FI la démocratie ne devait pas être d’appareil mais de fait, ça n’a pas marché car je pense que ce n’est pas compris et que l’esprit militant dominant dans cette entreprise à finit de ruiner l’enthousiasme. Le populo, dont je fais partie, s’en carre carrément, voir même vois ça nuisible, enfin pour ma part le militant me gave.

Là on avait un programme qui traçait un autre avenir et maintenant on à un vulgaire mouvement qui se comporte comme un parti avec ses courants, coup de gueule, porte qui claquent, bref le cap est perdu, JLM n’a pas la carrure pour mener une barquasse pareille, et s’il regimbe pour maintenir un cap il devient « dictateur ». Mais en attendant ceux qui foutent le bordel et se cassent en claquant la porte et en ouvrant celle des médias ne doivent pas avoir de problèmes de vie et/ou d’avenir pour leur enfants.

Là ils vont batailler entre eux et en oublier les premiers absents qui déterminent les choses, les abstentionnistes qui avaient bougés un peu. Seul Guarrido et Corbière ont parlé de ce point de vue là. Et de mon point de vue je crois qu’ils ont raison.

Mais le mal est fait et la fraicheur de 2017 ne reviendra pas, que faire ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès