• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur 6 Juin 1944, « Acte I » de la Société du Spectacle : Une boucherie stratégiquement utile ???


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 16:22

@nono le simplet

Merci pour l’info alors ! mais rassurez moi, les deux utilisaient bien le même procédé de fabrication avec l’eau lourde ?

Ce n’est pas le principe de fabrication des charges qui différencie les deux bombes, mais le procédé pour la faire exploser. On parle d’assemblage par insertion pour Little Boy et par implosion pour fat man. Or, sans matière fissile préparé, pas de bombe ! Ce que vous dites, rajoute d’ailleurs à la difficulté pour avoir une bombe pleinement efficace.

Je ne crois pas que j’écris un sophisme, car le sabotage demande de savoir où se trouve le bateau et de l’importance à le saboter pour sinon stopper, freiner suffisamment le développement de la bombe. Je ne raisonne donc pas à postériori, mais en fonction des faits établies, soit, le sabotage et bombardement, qui interviennent en raison du doute sur l’avancée des travaux, alors que dans le même temps, les USA développent à pleine capacité la leur et qui sont sans commune mesure avec ceux des allemands au niveau des moyens techniques. Car ,que peut un savant sans suffisamment de moyens !

A postériori, on sait du moins officiellement, que les allemands faisaient fausse route et ne donnaient pas la priorité à la bombe atomique.

Bref, la bombe A n’est pas un argument valide pour aller le plus vite possible, contrairement à la volonté de contrecarrer l’avancée de l’armée rouge et arriver au moins en même temps à Berlin. D’ailleurs, il paraît que le général Pâton voulait poursuivre la guerre contre les russes pour en finir avec Staline !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès