• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jonas

sur Les chrétiens dans al-Andalus par Rafael Sanchez Saus


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jonas Jonas 15 juin 13:20

@Decouz "avec le retour des rois chrétiens la solution la meilleure : tous les autres dehors, même les convertis étaient suspects, à tort ou à raison."

Ce n’est pas à tort ou a raison. Les espagnols ont essayé d’intégrer les morisques pendant plus d’un siècle, ils ont échoué.

Les morisques étaient avant tout des descendants de colonisateurs Musulmans qui ont imposé la Charia sur le territoire espagnol, et malgré leur conversion au Christianisme, ont continué de pratiquer l’Islam en secret pour une grande partie d’entre eux, restant ainsi fortement communautarisés et imprégnés de leur identité islamique.
A un tel niveau, que des révoltes de Morisques apparaissent pour reprendre le pouvoir, la plus spectaculaire étant la révolte de Alpujarras qui dura quatre ans, de 1568 à 1571 dans le Royaume de Grenade, sous le règne de Philippe II.
Le Morisque Hernandez de Valor, qui se renommera Muhammad Ibn Umaiya, se proclame descendant du Calife de Cordoue et mènera le Jihad islamique contre Philippe II afin de rétablir le Califat dans les montagnes de Alpujarras à l’aide d’une armée de 40 000 hommes, de Turcs et de corsaires venant d’Alger. Terreur, pillages, razzia, viols et meurtres de Chrétiens sont alors perpétrés de manière sporadique dans les villages de la région de Grenade.

Emmenés par l’infant Don Juan d’Autriche, les Espagnols réprimeront ces révoltes dans le sang, les morisques seront dispersés, avant d’être définitivement expulsés d’Espagne quelques années plus tard, en 1609.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès