• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur MV = PT


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 17 juin 14:18

@JL

C’est exact ce que vous écrivez et cela montre la différence fondamentale entre la monnaie crédit où seuls les intérêts demeurent et la monnaie d’épargne, où en plus des intérêts, le montant q de votre exemple reste actif.

Ce que Fisher et l’auteur oublient (comme tous les autres) dans leur analyse et qui pourtant est la clé de voute du système monétaire, c’est l’épargne !

Tout comme en 1929 eb 2008 ou même dans n’importe quelle crise monétaire, c’est l’épargne qui crée la faillite du système. Tout simplement parce que plus cette épargne grandit, plus elle accroît sa pression sur l’économie productrice, dites réelle.

Le système monétaire fondé sur la monnaie d’épargne est une cavalerie ou pyramide de Ponzy. Le plus incroyable, mais il n’y a pas d’autres alternatives au système de Ponzy, c’est que la solution pour contrer la crise est de faire tourner la planche à billet, donc, d’alimenter la pyramide pour la faire durer plus longtemps, retarder l’échéance de la faillite et dans le contexte actuel, tout faire pour que ce soit l’autre qui soit désigné comme coupable.

Pour que l’égalité mc = pt soit vrai, il faut limiter l’épargne, interdire l’intérêt et la rendre fondante dans le temps. Donc, avoir essentiellement une monnaie de crédit, où la dette est annulé par son remboursement. Mais, cela implique aussi l’abolition de la propriété des moyens de productions collectifs.

Bref, autant de conditions qui sont incompatible avec le système capitaliste, donc, contre l’interdit de penser de tout économiste liés au système actuel.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès