• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Surya

sur Notre-Dame de Paris : la flèche ne sera pas remplacée par une pyramide !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Surya Surya 17 juin 17:08

Bonjour Sylvain Rakotoarison,

Je trouve votre article excellent mais je ne partage pas votre avis. 

La cathédrale n’aurait jamais dû bruler, donc elle n’aurait jamais dû être détruite. Sans cet incendie, elle aurait encore aujourd’hui l’aspect qu’elle avait autrefois, sans que cela ne dérange qui que ce soit. Il ne serait jamais venu à l’idée de personne de vouloir en moderniser l’aspect, par exemple, je sais pas, en construisant une promenade verdoyante ou une pyramide en verre par dessus le toit. 

De plus, les ouvriers de l’époque ont mis des décennies à la construire, certains sont même morts sur le chantier il me semble.

Si l’on ne reconstruit pas à l’identique, du moins l’aspect extérieur (je ne parle pas de poutres en bois de 800 ans, évidemment, je ne tombe pas dans cet extrême) ces gens auront donc donné leur jeunesse, leur vie entière, voire leur vie tout court, pour rien ? Ne peut-on pas décider de reconstruire la cathédrale à l’identique pour leur rendre hommage ? 

Il faut bien sûr adapter et tirer les leçons du drame qui s’est passé. Si refaire une charpente en bois (ils ne connaissaient rien d’autre au Moyen Age, sinon ils auraient peut être choisi un autre matériau) est trop risqué, alors bien sûr qu’il faut choisir autre chose. Mais selon moi, l’extérieur doit être identique à ce qu’il était avant l’incendie. 

Je ne suis pas contre la modernisation par principe, mais je me dis que si on faisait revenir aujordh’ui, avec une machine à remonter le temps, un des ouvriers qui a passé sa vie entière à bâtir Notre Dame, il serait bien qu’on puisse lui dire : « la cathédrale a brûlé un jour, mais par respect pour vous et votre travail, on l’a reconstruite à l’identique. »

Vous allez me dire que beaucoup ont passé leur vie sur le chantier mais n’ont jamais vu la cathédrale achevée, vu le temps que ça a pris pour la construire. Peu importe. Ils savaient à quoi elle allait ressembler, j’en suis certaine. 

J’ai l’impression que cet incendie est un bon prétexte à se lancer à tout prix dans de la création artistique, alors que ce n’est pas du tout de cela dont il devrait être question. Il ne s’agit pas d’un projet de création artistique, il s’agit de reconstruire un édifice qui n’aurait jamais dû être détruit, donc qui n’aurait normalement jamais été modifié.

Alors pourquoi sauter sur l’occasion pour vouloir absolument changer l’apparence extérieure de Notre Dame ?? 

On est en manque de projets architecturaux ou quoi ? On regrette l’époque des grands projets Mitterrandiens ? IEh bien on n’a qu’à construire quelque chose de totalement nouveau, il doit bien rester de la place quelque part pour ça.

Et pourquoi vouloir absolument cataloguer celles et ceux qui souhaitent une reconstruction à l’identique d’ « identitaires » ?? C’est tellement caricatural (et en plus totalement erronné) de faire ça ! En gros, celles et ceux qui veulent qu’on rende à la cathédrale son apparence extérieure d’origine sont d’affreux retardataires, des gens passéistes, d’horribles conservateurs poussiéreux qui ne comprendront jamais rien à rien ? Désolée, mais je ne me reconnais pas du tout dans ce portrait, et je suis sûre que personne ne se reconnait non plus.

Le vrai problème, c’est qu’on est en train de tout mélanger : qu’un chef d’Etat veuille lancer un concours d’architecture pour édifier un monument nouveau, comme ce fut le cas pour la Grande Arche, par exemple, ou pour faire d’un bâtiment abandonné (jamais utilisé en fait) un édifice culturel, comme pour la Cité des Sciences, est tout à fait normal. Dans ce cas, on laisse un créateur donner libre cours à son iimagination parce qu’il s’agit, justement, de créer quelque chose. Par contre, là, je trouve que c’est une erreur de lancer un concours d’architecture. Il ne s’agit pas de laisser libre cours à son imagination, mais plus prosaïquement de réparer des dégâts causés par un drame qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Point barre. Je trouve même que c’est plutôt de mauvais goût de lancer un concours d’architecture pour cela. D’autant plus que pas la peine d’être sortie de Polytechnique pour comprendre que le principe même d’un concours d’architecture exclut d’emblée toute chance de voir même considérée la possibilité d’une reconstruction à l’identique. En gros, c’est exclu d’avance... 

Vous connaissez le château de Guédelon ? C’est marrant, tout de même, de voir que d’un côté, on a des gens passionnés qui ont à coeur de reconstruire un château du Moyen Age exactement comme on les faisait à l’époque, avec exactement les mêmes techniques en plus de ça, et de l’autre, face à la cathédrale Notre Dame brûlée, on s’enflamme d’enthousiasme à l’idée d’une modernisation qui, en plus, dénaturera forcément l’édifice, même si on prétend le contraire.

Conclusion : par respect pour les bâtisseurs de Notre Dame et pour le travail magnifique qu’ils ont fourni durant des décennies, reconstruisons l’apparence extérieure à l’identique !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès