• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de cettegrenouilleci

sur Après les élections européennes, partie 4 : lettre ouverte aux militants de l'UPR


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 18 juin 19:15

@Sparker

Bonsoir Sparker

L’union dont il est question, celle dont le peuple français a un besoin impérieux pour se défendre et pour survivre au travail de sape engagée par l’oligarchie via la machine infernale de l’UE concoctée et mise en place pour détruire les nations qui contrarient la course aux super-profits et la surexploitation des travailleurs français et immigrés, ce n’est pas l’union de groupes politiciens prodigues en discours mais incapables d’améliorer en quoi que ce soit la vie quotidienne et le sort des Français, que ces politiciens se réclament de la « majorité » ou de « l’opposition ». .

Cette union que commande la gravité extrême de la situation catastrophique dans laquelle la nation a été délibérément précipitée, c’est celle du peuple de France, dans la diversité de ses composantes.. Elle ne passe pas nécessairement par tel ou tel groupe politique constitué, en particulier lorsqu’il défend à travers ses actes des intérêts étrangers à ceux du peuple qu’il prétend représenter, lorsque les décisions qu’il prend tournent délibérément le dos au cap qu’il prétend s’être donné pour capter plus sûrement les voix des électeurs.

Le paysage politique national est entré dans une phase de restructuration dont nous n’avons aperçu pour l’instant que les prémisses.

Ce sont les travaux pratiques qui vont décider des voies que le peuple choisira pour se débarrasser de la politique et des politiciens qui détruisent la nation en se drapant outrageusement et sans vergogne de vertus qui leurs sont totalement étrangères.

Les belles paroles des opposants de pacotille, la servilité des médias contrôlés par les puissances d’argent et la répression sauvage des manifestations populaires seront bientôt impuissantes à étouffer la colère qui monte. Aussi sophistiqués soient-ils, tous ces expédients seront bientôt impuissants à endiguer les révoltes populaires. Les supercheries que l’UPR , et d’autres, s’appliquent à étaler et à décortiquer au grand jour, seront demain incapables de dissuader nos compatriotes de mettre les pieds dans le plat, de se mêler de ce qui les regarde.

Bientôt, rien ne pourra plus empêcher les Français de toutes conditions et de toutes origines, les ruraux et les citadins, les ouvriers et les employés, les cadres et les techniciens, les enseignants et les chercheurs, les artisans et les agriculteurs, les étudiants et les retraités, les valides et les personnes atteintes d’un handicap, les personnels soignants, les postiers, les cheminots, les électriciens et tous ceux qui font vivre nos services publics, de grossir les rangs du grand rassemblement populaire conscient et déterminé qui va se mettre place et en mouvement pour organiser la résistance à la dictature de l’Union Européenne et pour écarter la France et les Français du précipice dans lequel ils sont poussés depuis des décennies par des politiciens pleutres et corrompus qui rampent devant les ennemis de la nation et qui encaissent, toute honte bue, les prébendes de leur trahison.

Avec détermination, avec patience, avec abnégation, avec confiance, les adhérents, les amis, les militants, les cadres, les dirigeants de l’UPR vont continuer à fournir à l’ensemble de nos compatriotes les clés et les outils nécessaires pour démêler le vrai du faux, pour comprendre d’où viennent les calamités nouvelles qui ne cessent de s’abattre sur le pays et sur leurs propres vies et celles de leurs familles, pour enrayer l’engrenage diabolique de la dictature impitoyable qu’est l’Union Européenne, et pour s’en extraire avant qu’elle n’ait entièrement broyé leur vie et la nation à l’abri de laquelle ils ont grandi..

C’est cet objectif noble, libérateur, fédérateur qui anime les militants et les responsables de l’UPR.

Quelle que soit la forme que prendra demain la nouvelle organisation politique qui va se mettre en place pour sortir la France du piège de l’UE, de l’euro et de l’Otan, elle témoignera du bien fondé, de la pertinence, de l’ingéniosité et de la sagesse du combat politique engagé par l’UPR créée pour cela il y a douze ans à l’initiative de François ASSELINEAU , pour organiser vraiment la résistance à la dictature mise en place dans notre pays par l’UE avec la complicité des politiciens en place et des faux opposants tout à fait soumis aux puissances d’argent, et pour redonner vie à la nation française et à ses idéaux républicains.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès