• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Djam

sur EDF, la grande passoire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 21 juin 15:05

@ Olivier Cabanel

Fort bien, vous dénoncez la énième arnaque politico-industrielle et financière au pays des veautants...

Mais après...quoi ?

Réponse : rien.

Les français qui vous lisent ici commentent en soutenant majoritairement votre article. Très bien, encore une fois, mais... avez-vous vu quelque chose changer dans le bon sens dans ce pays ?

Réponse : non.

Toujours rien à l’horizon du courage et de l’éveil de la lucidité. Les écolos, nouvelle religion des peuples mondialisés avec plus ou moins leur accord, gesticulent avec leurs éoliennes d’une laideur achevée et leurs vœux pieux pour une agriculture « raisonnée » ou « verte » tout en continuant à défendre ce qui produit tout cela : la mondialisation.

Plus contradictoire que l’homo economicus, on ne trouve nulle part.

Le nucléaire, c’est pas bien, c’est pas beau et l’on fait ce qu’il faut pour que la peur s’installe durablement... comme l’économie du même tonneau (des Danaïdes). Et pourtant, en matière de macro économie et de stratégie, c’est bien le nucléaire qui permet à un pays de conserver sa souveraineté.

Le nucléaire est l’arme efficace contre toute tentative de domination (ce n’est pas pour rien que De Gaulle l’a voulue) et la plus adaptée à la consommation de plusieurs millions d’individus qui veulent vivre comme les bourgeois.

Oui, il y a un réel danger au nucléaire, surtout quand on privatise la maintenance. Mais ce n’est ni le voltaïque, ni l’éolien, ni les « alternatifs » qui suffiront à pourvoir 8 milliards de pecus assoiffés de vie à ’« l’américaine » !

La vraie cause des maux de l’époque moderne c’est la démographie mondiale galopante. Le reste n’est qu’agitation de bobos qui se croient bien pensants et « gentils ».


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès