• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Paul Jael

sur Libra de Facebook : ce retour au féodalisme qu'il faut refuser


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Jael 25 juin 18:21

Il faut en outre considérer l’impact écologique. La technologie Blockchain est très (trop) gourmande en électricité. Voici un extrait de l’article « Bitcoin » sur Wikipedia :

Estimation de la consommation électrique

Selon son estimation qui repose sur l’hypothèse d’un équilibre économique entre les revenus et les coûts du minage120, la consommation électrique mondiale entraînée par le minage serait de 71,1 TWh/an (1 térawatt-heure (TWh) = 1 milliard de kilowatts-heures (kWh)) au 1er juillet 2018, soit l’énergie produite pendant un an par 6 réacteurs nucléaires de 1 300 MW fonctionnant à plein régime ou la consommation électrique annuelle du Chili ou 0,32 % de la consommation électrique mondiale121. Sa croissance est extrêmement forte, puisqu’elle n’était estimée qu’à 13,7 TWh/an un an auparavant (1er juillet 2017), soit une multiplication par un peu plus de 5 en un an.

Avec seulement environ 200 000 transactions par jour en 2018120, la consommation électrique de Bitcoin serait de l’ordre de 1 000 kWh par transaction au 1er juillet 2018121. À titre de comparaison Visa a consommé 0,19 TWh/an pour gérer 111 milliards de transactions en 2017 (environ 300 millions de transactions par jour), soit 0,0017 kWh par transaction121. Bitcoin consommerait ainsi environ 600 000 fois plus d’énergie par transaction que Visa. À noter toutefois que la consommation du minage est indépendante du nombre de transactions.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès