• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Mohammed MADJOUR

sur Le Hirak et la contre-révolution


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 juin 2019 13:57

@GHEDIA Aziz

Non, vous n’avez pas tout lu et ceux qui ont tout lu et compris mes écrits, ces individus qui n’ont jamais dénoncé quoi que ce soit, ces opportunistes embusqués (journalistes faussaires, faux opposants, fausses société civile) qui me plagient mais veulent m’ignorer NE LE PEUVENT PAS ! 

C’est mon expérience qui parle : Je suis passé par l’armée et par l’université... Deux périodes riches auxquelles s’ajoute un long chômage forcé. Vous comprenez bien que j’ai eu le loisir d’étudier la société algérienne comme personne ne l’avait jamais fait : Je parle scientifiquement et conformément à la vérité historique de sorte que personne ne peut repousser mes conclusions et moi-même je ne veux les imposer à personne. Cependant il est utile pour moi de dire les choses ainsi, le reste ne m’intéresse pas.

Trop tard pour eux, mes écrits sont dans tous les milieux intelligents de la planète Terre, ils sont à l’académie des sciences françaises, au Cnrs, et partout ailleurs...

Monsieur GHEDIA, vous pouvez essayer de me caser, mais ce sera par votre seul imaginaire, car en réalité ma sagesse refuse tout compartiment, tout confinement et toute limite.

Retenez ce verdict  : La malhonnêteté, l’hypocrisie et l’ingratitude sont les vrais obstacles qui empêchent toute société d’avancer.

Je ne suis pas médecin, mais j’ai énoncé une conclusion qu’aucun spécialiste des sciences humaines ne peut réfuter : « L’orgueil est la plus grande maladie humaine ». Si vous n’êtes pas d’accord dites-le.

Alors pourquoi étant le premier et le seul qui propose depuis plus de dix ans, la TRANSITION afin d’aller vers un REDRESSEMENT NATIONAL qui ressusciterait l’Etat algérien mort depuis 1980, on se retrouve aujourd’hui avec des milliers de « propositions », des milliers de « feuilles de routes » sans que personne ne fasse allusion à mes écrits : C’est du mépris et plus... Permettez que j’insiste : La fausse opposition, la fausse société civile, les journalistes faussaires et criminels pi... dans un tas de sable !

Je m’en voudrais le jour où j’essaierais de tromper les Algériens, mais s’ils se trompent eux-même volontairement, ils sont libres...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès