• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Traroth

sur Le gaz carbonique et les lampadaires : une petite parabole à l'usage des simples


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Traroth Traroth 9 juillet 14:42

Des paraboles de ce genre, on peut en écrire 13 à la douzaine pour expliquer que les Schtroumpfs dominent le monde, si on a envie.

Moins de paraboles, plus de science !

Finalement, la seule phrase à retenir de votre article, c’est : « En effet, la bande d’absorption d’énergie par le CO2 est très étroite, et elle est déjà saturée par le CO2 présent : son augmentation ne pourrait donc rien changer », puisque c’est la seule qui prétend prouver quelque chose scientifiquement, et c’est complètement faux.


https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/gaz-effet-serre.xml


La partie qui nous intéresse est « Ainsi, l’effet de serre naturel est principalement dû à H2O et CO2. Compte tenu des concentrations actuelles de ces gaz dans l’atmosphère, aux longueurs d’onde considérées, l’absorption du rayonnement est totale. Une augmentation de concentration de ces gaz ne conduit pas alors à une augmentation proportionnelle de l’absorption (la relation n’est pas linéaire). Ceci explique que le doublement du gaz carbonique de 350 ppmv (parties par million en volume) à 700 ppmv ne conduise qu’à un apport d’énergie supplémentaire de 4 W/m2 alors que l’effet actuel (qui correspond à un passage de 0 ppmv à 350 ppmv) est d’environ 50 W/m2. »


« Pas proportionnelle » ne veut pas dire « négligeable ». En fait, si l’augmentation du taux de CO2 avait eu un effet proportionnel sur le réchauffement climatique, la révolution industrielle aurait transformé la Terre en deuxième planète Mars !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès