• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Le gaz carbonique et les lampadaires : une petite parabole à l'usage des simples


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 9 juillet 19:13

@Traroth

« l’absorption du rayonnement est totale. »
Vous critiquez par principe, mais vous dites en fait la même chose que moi.
Si l’absorption est totale, elle ne peut augmenter pour la fréquence, comme dirait La Palice. Et il n’y a pas d’autre fréquence sensible que celle-là.
Un autre point du raisonnement est l’effet de serre proprement dit du CO2 comparativement à celui de l’eau. Ce dernier est spécifiquement 10 fois plus important que celui du CO2.
Mais le CO2 est présent à 400ppm (parties par million), et la vapeur d’eau à 2% en moyenne (20.000ppm), avec de grandes variabilités selon le jour ou l’endroit, Soit 50 fois plus.
Ce qui fait un rapport de puissance de 1 à 500. On peut donc dire, sauf erreur, que la variation de 30% du taux de CO2 au cours du dernier siècle fait autant de dégats qu’une variation de 0,06% de la vapeur atmosphérique.
C’est-à-dire peanuts. 

Tout ce foin pour ça ?
Maintenant, on ne peut nier un petit réchauffement (largement exagéré) depuis deux siècles. Simplement, il faudra trouver sa cause, puisque le CO2 est innocent. Beaucoup d’hypothèses bien plus intelligentes sont d’ailleurs sur le tapis.
L’ennui, si c’est un ennui, est qu’on ne pourra rien y changer.
Et donc, ni punir ni taxer.
Que c’est contrariant !!!


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès