• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Nicole Cheverney

sur La foule qui décide qui doit vivre ou mourir


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 juillet 18:09

@Fergus

Bonjour,

qu’elle soit lente ou rapide, une euthanasie reste ce qu’elle est : la suppression d’une vie.

Qu’elle soit légale ou pas, l’euthanasie reste ce qu’elle est : la suppression d’une vie.
Et je ne parle pas ici, dans ce commentaire du cas Lambert, je parle de bien autre chose qui nous attend tous, lorsque cette loi aura pris ses aises dans le domaine médical, juridique et dans l’opinion publique, en s’acheminant plus directement vers ce que vous réclamez dans votre commentaire précédent : une solution rapide et définitive. Je vous cite : la loi Claeys-Leonetti doit impérativement évoluer dans ce sens et permettre en outre de pratiquer une euthanasie active et non cette formule barbare qui consiste à euthanasier lentement !

Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit bien oui, d’une formule barbare. C’est la raison pour laquelle nous devons tous, nous élever contre cette mauvaise habitude des législateurs et politiques de fourrer leur nez partout jusque dans les domaines les plus intimes de l’être, on voit bien aujourd’hui leur interventionnisme forcené .
Et c’est au peuple de contrôler et d’empêcher les délires des eugénistes qui grenouillent dans les cercles politiques, et qui n’ont d’autre but que de satisfaire à leur idéologie et au profit que cela pourrait éventuellement engendrer pour eux, qui ne sont pas moindres, on imagine.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès