• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de popov

sur Dealers en blouses-blanches : Quand les benzos vous tombent dessus


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

popov 16 juillet 2019 19:20

@tobor

Bonjour

J’ai bien aimé cet article écrit comme un témoignage. Il y a d’un côté le problème d’un père qui assiste aux errements de son fils et de l’autre ce monde des médicaments utilisés en psychiatrie, une monde que je ne connaissais absolument pas.

Au problème du père, ayant moi-même des enfants, je ne peux que compatir et vous souhaiter bon courage.

Ce monde de la psychiatrie tel que vous le décrivez est assez effrayant. J’habite en montagne, entouré de quelques voisins qui se connaissent tous, qui ont leur caractère et qu’il vaut mieux ne pas vexer, mais à part ça, des gens normaux qui n’ont pas recours aux hôpitaux psychiatriques. Aujourd’hui, je suis descendu en ville et j’ai remarqué qu’il y a beaucoup de gens qui ressemblent à des zombies, qui ont le regard absent. Peut-être sont-ils traités par ce genre de médicaments que vous décrivez.

Je ne suis pas médecin, encore moins psychiatre, mais si votre fils a décidé de reprendre sa vie en main, je vous conseillerais d’aller voir du côté du neurofeedback. Il s’agit de méthodes d’apprentissage permettant d’apprivoiser l’activité cérébrale. Je ne sais pas s’il existe des hôpitaux qui offrent ce genre de service dans votre pays. S’il y en a, je vous conseille d’aller y jeter un coup d’œil. S’il n’y en n’a pas, vous pouvez toujours vous procurer le matériel et laisser votre fils expérimenter par lui-même. Il y a un aspect « jeu électronique » qui pourrait lui paraître familier. Exemple.

Autre chose : faut-il bloquer certains commentateurs ? À mon avis, non, il ne faut pas. Il vaut mieux laisser les lecteurs se faire une idée par eux-mêmes. Rien ne vous oblige à répondre aux provocations. Il faut de tout pour faire un petit village gaulois.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès