• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Marzhin Tavernier

sur L'Egotisme, dynamique des croyants au dieu unique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marzhin Tavernier Marzhin Tavernier 25 juillet 11:21

Merci Gollum. Rien à redire.

Pascal L, vous par contre, on vous donne un brin autobiographique, et aussitôt vous vous en saisissez charognard croyant pertinent de faire du ad personam/hominem, belle illustration de l’esprit d’enfance, tant il est vrai que les enfants peuvent être sordides quand ils s’y mettent, Sa Majesté des mouches. Seulement vous ne savez pas comme je souscris à cette idée de Freud, formulée par Malraux, et confirmée par les neurosciences : « Il n’y a pas d’adultes. » (Antimémoires 1, de Malraux). Notre ultime fond psychique est infantile, au pire il s’avère puéril, au mieux enfantin.

En somme, un adulte, c’est un enfant ayant grandi, le tout étant de savoir si chacun est un grand enfant, voire un enfant terrible, ou bien un enfant grand, voire bon enfant. Et comme les unithéistes sont terribles ! D’une animosité intrinsèque, porteur d’un humble dédain appliqué au monde entier qui diffère d’eux, torsement bienveillant comme seule une folle mère peut vouloir garder ses enfants au sein bien après l’âge. Même si ce n’est que dans leur coeur, ce sont toujours-déjà des fanatiques.

Les unithéistes sont ressentimentaux, vils, venimeux tout ce qu’ils touchent, ils lui foutent le seum, ainsi que Laconique et vous-mêmes. Ce qui n’ôte rien à la richesse et l’ampleur culturelles des aires & ères unithéistes dans le monde. Mais c’est comme avec les créateurs criminels : il faut distinguer l’artiste de l’art.

Alors enfin, pour ma part, j’ai choisi ma mère divine et mon père divin : ils ressemblent profondément à Dan ou Cernunnos, et fréquentent d’innombrables autres êtres et choses divines smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès