• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Marzhin Tavernier

sur L'Egotisme, dynamique des croyants au dieu unique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marzhin Tavernier Marzhin Tavernier 25 juillet 15:05

Oui. A quoi j’ajouterai que Jésus, quand il devint le Christ par l’impérialisme romain, se chargea de l’imagerie poluthéyste du Sol Invictus, Soleil Invaincu. Chez les Celtes, il s’agit de Belenos. C’est, aussi, le soleil zarathoustrien de Nietzsche. Cycle de mort-renaissance, crépuscule-aurore d’ailleurs, les Celtes comptent les journées à partir du crépuscule. Les valeurs de prodigalité fondamentale, n’appartiennent pas au christianisme, mais le christianisme les fanatise en les retournant contre elles-mêmes, au dédain de toute autre espèce de valeur : c’est qu’il est unithéiste, donc évinçant les autres principes les autres dieux ... encore que le christianisme populaire, aujourd’hui surtout représenté en Amérique Latin, mélange logiquement les genres avec le polythéisme et le spiritualisme anciens, un peu comme les derviches tourneurs dans le mahométisme, etc.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès