• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre Régnier

sur La Décennie « AU PROFIT DES ENFANTS DU MONDE » va finir en catastrophe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Régnier Pierre Régnier 1er août 09:14

Mais il y a une question importante dans votre commentaire : Vous demandez aux institutions chrétiennes de condamner les écrits criminogènes, selon votre expression, alors que Jésus lui-même ne l’a pas fait. Vous considériez-vous plus juste que Jésus ? La justice divine n’a rien à voir avec la justice humaine.

En quelque sorte vous donnez vous-même la réponse. Elle est celle que j’ai toujours combattue chez les chrétiens spirituellement violents : refuser l’usage de la raison comme dans toutes les autres activités humaines. Elle est aussi nocive que la position apparemment contraire des athées obscurantistes : refuser toute spiritualité qui s’investit dans la recherche d’un Dieu, la condamner à rester déraisonnable.

Comme l’Église vous pensez que, si Jésus n’a pas condamné explicitement la théologie criminogène de l’Ancien Testament c’est qu’il ne fallait pas le faire. l’Église, je l’ai déjà dit, s’est bâtie principalement sur le mépris des juifs qui n’ont pas reconnu le messie. La suite a été la longue haine des juifs et de nombreuses guerres prétendument « chrétiennes » et "justifiées comme celles de l’AT".

Ma position est effectivement opposée : Jésus n’a pas combattu toute la démarche vétérotestamentaire, il s’est limité à tenter de faire comprendre, dans les conditions concrètes de son engagement, le « relativement facile à comprendre », accessible à ses coreligionnaires contemporains. Et c’est à ses disciples de poursuivre (intellectuellement, en quelque sorte) le perfectionnement de la religion (juive ou voulue avec un nouveau nom, peu importe) avant tout pacifiante.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès