• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Mohammed MADJOUR

sur Algérie : dialogue de sourds


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er août 12:31

@auteur

Vous commencez par ça : 

«  »Le vide constitutionnel est bien là. Il s’est installé, apparemment, pour durer encore. En haut lieu, on ne semble pas, du moins jusqu’ici, embarrassé par ce vide. On commence à s’y habituer même.«  »

Voilà qui prouve que vous êtes totalement à côté de la situation réelle du pays et si vous entrevoyez quelque chose, vous essayez de le dissimuler malicieusement comme font tous ceux qui ont peur de la véritable solution que je propose depuis plus de dix ans...

C’est maintenant que vous vous rendez compte du néant juridique et constitutionnel alors que le pays a été globalement hors la loi pendant des décennies ? 

Quand l’ensemble de l’humanité avait assisté à la séquestration de Bouteflika par le régime hors la loi qui parlait et décidait en son nom dans le but de dévaliser le Trésor public et de créer des fortunes diaboliques, vous vous parlez aujourd’hui d’un « vide » auquel vous commencez à vous habituer...

J’avais réagi à la nomination de ce « panel du faux dialogue » qui était une diversion mais aussi un moyen qui fait gagner du temps à un régime qui ne veut pas la liberté et l’indépendance du pays... 

Ce « panel » qui ne réussira pas, a commis la grave faute pour avoir accepté de jouer le jeu du régime . Il n y a parmi les « six » et parmi « l’extension provisoire de cette insolite liste » aucun qui était vraiment préparé à dialoguer ou à mener un dialogue honnête et responsable. 

Je me demande ce que les Algériens comprennent par « Constitution », est-ce qu’elle écrite pour qu’elle soit respectée par les autres Continents ???

Monsieur GHEDIA, prenez cette malheureuse constitution mille fois bafouée et lisez l’Art 23. Soyez honnête avec vous-même et n’essayez pas de trompez les autres car ils comprennent aussi que cet Article 23 condamne l’ensemble des élus et de fonctionnaires mais aussi l’ensemble des responsables de toutes les Institutions qui n’ont pas à l’esprit « l’idée de l’Etat et de la chose publique » ! 

En conclusion et pour être à la page, je vous dis que ce faux dialogue n’aura pas lieu non pas à cause des « préalables » que l’armée refuse à satisfaire mais parce qu’il pue la plus grande malhonnêteté ! Il n y a rien à marchander, il n y a en vérité aucune nécessité à lancer un dialogue interminable qui ne donnera rien sauf à permettre au régime de garder ses Koursi et ses fortunes diaboliques !

L’Algérie ne peut plus avancer ni même survivre avec une telle « culture nationale » autodestructrice qui s’accommode des montagnes de l’illégitime, de l’illégal et de l’illicite, une « culture nationale » à vraie dire totalement coloniale qui a formaté les esprits et aligne tout le monde vers la soumission et l’assimilation : L’Algérie Nord Africaine ne peut être celle-là !

Ce n’est pas le « dialogue » qui est une urgence, c’est la réponse des décideurs militaires et civils qui doit dire si oui ou non il acceptent ce qui est proposé ici depuis plus de dix ans : 

Personne ne peut contourner le contenu de mes articles et explications qui sont l’étude, les analyses, les conclusions et la seule solution à une crise qui intéresse aussi ... La Rive d’en face, au cas où l’aurez oublié !

https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/700%C3%A8me-article-r%C3%A9ponse-a-monsieur-bensalah/3450376871654368/ 

Aussi je rappelle utilement à la France et aux assimilés :  https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/la-france-ne-fera-pas-de-nous-son-butin-de-guerre-/2328977007127699/


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès