• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de San Jose

sur La pilule amère du nucléaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

San Jose 9 septembre 18:08

@ Olivier Cabanel

.

Votre article n’est pas technique en sorte qu’il ne contient rien de vraiment drôle. Rien que le rinquinquin habituel : les centrales sont prévues pour trente ans, il faudra évacuer des millions de personnes, etc. 

.

L’expérience de Foucouchima fera réfléchir avant d’évacuer. Cela évitera de tuer de nouveau quelques milliers de pauvres vieux comme vous et moi alors qu’en restant ils ne risquent presque rien : pas assez de mSv à l’heure, et plus assez d’heures à vivre pour cumuler beaucoup ni pour laisser au cancer le temps d’apparaître. Vous pouvez vous moquer : c’est pourtant la vérité.

.

Il y a quand même une plantaison dans votre nartic. Votre affaire du sélénium 75 (autre corps simple masculin) est encore une rigolade. L’incident est classé au niveau 1, juste au-dessus de la panne de machine à café de la cantine de la centrale. 

.

Suite à cette fuite de sélénium en Belgique (vous savez, le pays où les cuves des réacteurs sont percées de trous gros comme le doigt ; voir vos oeuvres complètes) On a relevé à Lille une activité inquiétante de 0,000096 Bq / m3 d’air. 

.

La fuite est de 37 GBq, ce qui vu la méthode de 120 jours de Se-75 et sa masse atomique de.... allez-y, dites le chiffre.... sa masse atomique de 75 ! bravo ! représente une masse de 68 microgrammes de ce produit envolé. Voilà le nuage dont vous parlez et qui recouvre le nord de la France. 

.

Pourquoi dis-je cela ? Parce que vous donnez un lien vers la toxicité chimique du sélénium, laquelle suppose qu’un sujet en ingère une quantité pondérable et non pas un atome par-ci, par-là, comme dans le cas présent.

.

Je me tiens à votre disposition pour l’explicitation des calculs. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès