• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Spartacus

sur Consommer local avec OGM d'outre-Atlantique interdits en U.E. Curieux paradoxe !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Spartacus Spartacus 10 septembre 10:43

Intéressant cet article sur le fond, et aussi qu’il développe une litanie de clichés qui forme un résumé de la pensée écolo.

Les OGM seraient le mal. Hélas toutes les plantes ont fait l’objet de transformation par l’homme et les OGM ne sont qu’un moyen moderne de transformer les plantes.

Remarquons aussi que les calculs de surface en de l’auteur pourraient être doublées en utilisant des semences de soja OGM.  smiley

Mais oui ! on peut arriver à 100% d’autonomie en démarche de croissance et d’innovation, par exemple en cultivant dans des immeubles de dizaines d’étages de cultures d’OGM avec de la lumière artificielle infrarouge et ultra violet alimentée par du nucléaire et libérer de l’espace foncier et donc une démarche extrêmement écolo de préservation des terres.  smiley  smiley

Relevons l’erreur sur l’Amazonie. Ce n’est pas la production de Colza le problème.

1-parce que c’est l’élevage le responsable, les terres nouvelles n’ont pas de routes goudronnées, et les vaches vont à l’abattoir par les sentiers et se vendent localement. Le Colza faut aller le chercher et les propriétaires terriens ont en général des parcelles déclarées.

2-parce que le droit de propriété n’est pas fiable et c’est la loi de la tragédie des communs et Pareto qui s’applique. (Théorie qui montre que tout ce qui est collectif, collectiviste ou socialisme ou communisme est détruit par le parasitisme systémique des 20/80).

3-Le colza est subventionné, par des subventions à la production sur place et à l’achat en Europe pour compléter le pétrole. 

Si on enlève les clichés, sur le fond c’est effectivement ridicule de subventionner ce bordel et de faire des lois d’interdiction de cultiver des OGM chez nous alors que le monde entier est libre. Le mieux pour être écolo est de libéraliser et de passer libertarien. Le droit de propriété, la fin des subventions et la liberté de cultiver ce que l’on veut sans gugusses politiques qui font des lois pour ce qui se voit en ignorant ce qui ne se voit pas.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès