• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Nicole Cheverney

sur BREXIT : du rififi à la Chambre des Lords


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 septembre 11:51

@Séraphin Lampion

l’UE étant une annexe, la question est sans objet,

Je regrette beaucoup mais cette réponse de votre part est irrecevable. Et la question est loin d’être sans objet, bien au contraire elle en est son centre !
La France doit retrouver son indépendance qu’elle a perdue avec le Plan Marshall, mais grâce à une politique gaullienne intelligente, elle a pu conserver sa souveraineté pendant au moins trente bonnes années.
Ensuite, la clique européiste s’est mise à l’oeuvre et par une propagande effrénée, par de grossières manipulations médiatiques que les Français, aujourd’hui regrettent d’avoir écouté, cette immonde clique a mené par la laisse les électeurs, vers les urnes, en leur faisant croire, que l’UE c’était l’avenir. Mon oeil ! C’était surtout assurer aux parasites bruxellois un avenir des plus radieux.
Quant au problème de l’OTAN, il est étroitement lié à l’entrée des pays-membres dans l’UE, c’est presque automatique, en entrant dans l’UE, vous vous soumettez à l’OTAN.
Les Etats-Unis connaissent eux aussi de graves perturbations sur le sol yankee et dans ses extensions territoriales. Le dollar est menacé, et Trump continue la danse du ventre à la fois contre les démocrates et contre l’Etat Profond. Les States, c’est « vol au dessus d’un nid de coucou ».
Aussi, il serait vain de tout aligner sur une politique Etats-Unienne en pleine perdition de repaires, comme tout l’Occident.
L’UE joue la montre, parce qu’elle sait qu’elle est vouée malgré les grandes déclarations dythirambiques vantant son rôle de première importance dans le concert des nations, à disparaître à terme. Dans quelles conditions ? Nous n’en savons rien ! L’UE, actuellement, tout le monde s’en fout. Autant la Chine que la Russie, que les Brics, etc. Ils savent, oui, faire la différence entre l’entrée de service et l’entrée principale. Comment pourraient-ils prendre au sérieux un directoire européiste qui change d’avis toutes les 5 minutes ?
L’UE s’arroge beaucoup d’importance, ce n’est qu’une petite crotte sur le cul du monde ! Et Merkel oublie un peu trop ce que la Social-Démocratie allemande, du temps de la république de Weimar a engendré comme monstruosité. Mais peut-être qu’à son tour, diriger un 4eme Reich ne lui déplairait pas.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès