• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur La pilule qui rend plus intelligent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 11 septembre 11:53

@CLOJAC

Désolé, vous ne comprenez toujours pas ce que j’écris, où il vous faut oublier ce que vous avez appris avec les scolastiques et autre Bergson.

Je ne vais pas vous l’expliquer ici, j’ai prévu un article pour expliquer mon point de vue.

En attendant, si vous aviez pris le temps de bien lire, vous auriez vu que la conscience, telle que définit ici, ne peut pas être une entrave à l’action, puisque c’est elle qui détermine l’action ! L’intelligence, en tant que capacité, servant à trouver le moyen de la mener à terme. Par exemple, « l’intelligence utilitaire », découle de l’état de conscience du moment, du sens de la vie qui prédomine à cet instant là, en fonction donc de l’environnement. Elle même, découlant d’un état précédant.

Mais encore une fois, définir la conscience comme le sens de l’action, ne détermine en rien sa nature, donc, de savoir si vous avez affaire à un boxeur qui respecte les mêmes règles ou qui « frappe en dessous de la ceinture ». Mais dans tous les cas, c’est la conscience qui détermine le sens de l’action, en aucune manière l’intelligence !

Pour le résumer de manière simple, la fin ne justifie pas les moyens (sauf s’il en existe plusieurs), elle les nécessites. Bref, si les moyens existent déjà, le but peut être atteint, s’ils n’existent pas, soit la logique causale permet de les trouver via donc l’intelligence, soit elle ne le permet pas (Dieu n’a rien à voir) et la fin reste du seul domaine de l’imaginaire.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès