• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de mursili

sur René Guénon, sa théorie de la Tradition primordiale et les pérennialistes en général


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

mursili mursili 11 septembre 15:12

@Marzhin Tavernier

De quelle méthode s’agit-il ? Guénon n’a jamais prétendu être un maître spirituel. Déjà à son époque, les voix initiatiques qui s’offraient à un occidental étaient peu nombreuses. Les plus accessibles étaient effectivement la franc-maçonnerie, le soufisme, ou encore le bouddhisme que Guénon avait d’abord rejeté comme hétérodoxe. Guénon était lui-même mal vu des catholiques pour qui il n’était pas de salut hors de l’Église. Ce qu’on peut reprocher à Guénon c’est d’escamoter la question de la foi. Il est évident que quelqu’un qui cherche à rejoindre une tariqa soufi ou à pratiquer le bouddhisme en vue de l’illumination (je ne parle pas de Guénon mais de ses « disciples ») est quelque part un croyant. Si l’on considère comme un enfantillage la croyance en une réalité supra-sensible on n’a en effet que peu d’intérêt à lire Guénon. J’ai cru comprendre que vous étiez plutôt orienté vers la philosophie. Puis-je vous suggérer un sujet de recherche ? Une étude comparée des approches de Guénon et de Corbin à propos de Dante, des Fedeli d’Amore et de la poésie des troubadours.   


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès