• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre

sur Emmanuel Macron et « l'État profond »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Pierre 16 septembre 14:39

@Raymond75
La première moitié de votre commentaire est juste. Il y a cependant trop d’imprécisions dans la suite.
« Un ancien chef du KGB à Berlin Est, » Poutine a été un agent du KGB à Dresde pendant 4 ans. A l’époque, le chef du KGB à Berlin-Est était Lazar Moïssïev. En 1991, il démissionne du KGB pour rejoindre Anatoli Sobtchak, le maire de Saint-Pétersbourg .comme conseiller aux affaires internationales. En 1997, iil devient conseiller de Boris Eltsine et il est nommé chef du FSB (en pleine restructuration) en 1998. Un an plus tard, il est nommé Premier ministre et il commence une carrière politique. Il n’a donc pas une carrière de grand Manitou dans les service de renseignements comme certains le prétendent.
« ...très autoritaire, peu attiré par la démocratie,  » Bien sûr ! Il n’y avait pas d’autre moyen pour reprendre le pouvoir aux oligarques. S’il n’avait pas agit aussi fermement, la Russie aurait éclaté en plusieurs entités qui ressembleraient à l’Ukraine actuelle puissance 100.
« ...a pris le pouvoir... » Correction. « ...a été quatre fois démocratiquement élu... »
« Aujourd’hui, la Russie a la même PIB que l’Espagne, » Je l’ai déjà expliqué au moins cinq fois. Comparer de PIB exprimés en dollars n’a pas de sens. Le PIB permet de suivre l’évolution économique d’un pays mais pas de le comparer à un autre. Le PIB PPA est déjà un outil plus juste quoique encore approximatif. En PPA, la Russie est dans le Top 5 à peu près au même niveau que l’Allemagne. De plus, elle a un budget excédentaire, presque pas de dettes souveraines et des réserves de change de plus de 500 milliards de dollars. Si cela vous intéresse, voila un autre son de cloche. http://www.economiematin.fr/news-russie-situation-economique-chiffres-dettes-sannat La Russie n’est auxiliaire de personne. Elle a les mains totalement libres.
« ...engloutie des sommes très importantes pour la gesticulation militaire... » En pourcentage du PIB, la Russie est à peu près au même niveau que la France. Son budget est cependant en baisse depuis deux ans.
« C’est pourquoi il faut tendre la main à la Russie, sans complaisance ni faiblesse, ... » Poutine n’attend rien de l’Europe. Il est en plus forte position que l’Union européenne. Sans complaisance ni faiblesse !? C’est ce que les anti-russes voudraient mais c’est un rêve, une utopie. S’il y a un rapprochement avec l’Europe, ce sera gagnant-gagnant sinon cela ne change rien pour la Russie. 
N’est-ce pas le président Macron qui a dit quelque chose comme : l’Occident n’est plus le centre du monde qui dicte aux autres ce qu’ils doivent faire ?. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès