• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre

sur Comment une superpuissance obsédée par les sanctions perd son statut


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Pierre 8 octobre 14:50

@Spartacus
Je crois que vous êtes atteint du délire de la persécution. J’ai lu l’article sur la Chine que vous proposez et j’avais voté « J’approuve », non que je sois d’accord avec vous mais simplement parce que c’est un bon sujet de discussion que vous caricaturez malheureusement comme d’habitude. Pour votre info, vous aviez 10 « pour » et 6 « contre » donc votre allégation de secte qui se ligue contre vous est complètement délirante. Je ne sais pas pourquoi votre article n’est pas publié.
Lisez ou écoutez ce que dit Charles Gave sur la Chine. Il n’a rien d’un gauchiste, c’est même un élève de Friedman. Il contredit totalement votre article.
Comme votre article n’est pas publié pour le moment, je ne vais pas le commenter ici sauf un point. Les jeunes leaders de mouvement de protestation à Hong Kong ont reçu une formation payé par la NED à l’Université de Yale et sont en contact avec l’ambassade des Etats-Unis à Hong Kong.
https://news.cgtn.com/news/2019-08-16/Leader-of-violent-protests-leaves-HK-for-U-S—Jd91H7TJLi/index.html

 
Ils ont pour la plupart reçu une formation (comme Alexeï Navalny d’ailleurs) du Yale World Fellows Program au Etats-Unis. Si vous ne savez pas ce que c’est, informez-vous avant d’avoir un avis aussi tranché sur la crise à Hong Kong dans votre article.
Pour Marx, c’est bien ce que je craignais. Votre connaissance se résume à quelques lignes. Je répète que son analyse du capitalisme est magistrale mais ses conclusions sont fausses est ses solutions pour l’après capitalisme sont catastrophique et inapplicables.
Un exemple. « Poussée par le besoin de débouchés de plus en plus larges pour ses produits, le capitalisme moderne envahit le globe entier. Il lui faut s’implanter partout, mettre tout en exploitation, établir partout des relations. Par l’exploitation du marché mondial, le capitalisme moderne donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand regret des réactionnaires, il a enlevé, à l’industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont évincées par de nouvelles industries, dont l’implantation devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui ne transforment plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions du globe les plus éloignées, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du monde à la fois. » Marx. 1848.
Ce n’était pas prémonitoire mais la réalité en 1848 et encore toujours d’actualité.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès