• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de merthin

sur GIEC : Pas besoin que ça chauffe pour enfumer !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

merthin 8 octobre 15:36

@pemile

Pas si chaque hémisphère a sa propre dynamique, non ?

C’est ce que Milankovitch a montré en comprenant que l’insolation au niveau du 65ème parallèle avait une énorme inlufence sur la formation de la calotte glacière arctique et initiait (le CO2 prenant le relais comme retroaction positive) les sorties de période glacière.

Mais pour la planète en tant que système, c’est la température moyenne globale qui est l’indicateur de l’énergie du système. Si on se fiait au seul carottage GISP3, on concluerait efectivement que la période actuelle est fraiche par rapport aux optimums médievaux et minoen par exemple. 

C’est oublié que les pôles sont plus sensibles aux variations de température et les marques beaucoup plus.

Ca lisse aussi toutes les particularités locales alors que c’est une info utile pour chaque pays, non ?

Je ne parlerai pas de pays mais plutôt de zone climatiques. mais oui, il est important de comprendre comment certaines régions réagissent. Une question porte sur le permafrost qui est effectivement une zone localisée et qui serait importante en tant que boucle de retroaction positive.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès